La cataracte sénile
n'est pas une fatalité


La cataracte sénile<br />n'est pas une fatalité


5. Votre animal présente un ulcère cornéen


L'ulcère cornéen correspond à une rupture de la partie externe de la cornée. Cette affection est très fréquente chez les animaux. Elle nécessite une consultation, car elle peut s'aggraver très vite. L'ulcère de cornée se traduit souvent par :

- un oeil rouge

- une forte douleur (l'animal cligne de l'oeil)

- un aspect blanc-bleuté et opaque de la cornée

Le diagnostic se fait souvent à l'aide d'un colorant vert, la fluorescéine, qui permet de mettre en évidence l'ulcère.

Les ulcères cornéens peuvent prendre des formes très variées et peuvent plus ou moins grave.

Un ulcère non traité peut s'étendre et progresser en profondeur pour conduire jusqu'a la perforation et la perte de l'oeil.

Un ulcère "simple" doit cicatriser en 3 à 4 jours avec un traitement adapté (traitement antibiotique, antalgique et cicatrisant).

Certains ulcères ne cicatrisent pas si rapidement. Il s'agit des ulcères "a bords décollés". Les bords de ululer sont décollés et empêchent une cicatrisation normale.

Dans ce cas, un acte chirurgical est nécessaire. Il consiste à effectuer un débridement de ces bords décollés et à recouvrir la cornée avec la troisième paupière. Cette technique donne d'excellents résultats.

Lorsque l'ulcère est plus profond, une greffe conjonctivale est nécessaire. Il s'agit d'une technique micro-chirurgicale, c'est-a-dire que le microscope opératoire est nécessaire. La greffe conjonctivale est prélevée sur sur l'animal lui-même, puis placée et suturée sur l'ulcère. La greffe permet une protection et un apport en nutriments nécessaires à une cicatrisation de bonne qualité.

Une cicatrisation de bonne qualité permet de retrouver une cornée saine et transparente. La transparence de la cornée conditionne la récupération d'une bonne vision.

L'oeil et ses maladies



Ulcère cornéen
laurent bouhanna

Site conçu et dirigé par
le Dr Laurent Bouhanna
vétérinaire spécialiste en ophtalmologie vétérinaire

Newsletter